Le traditionnel tournoi de Linares/Morelia 2007 vient de démarrer le week-end passé, cotoyant ainsi l’open de l’Aeroflot dans le calendrier. Le tournoi magistral réuni la plupart des meilleurs joueurs mondiaux actuels dans un tournoi fermé avec des matchs aller et retour. La première phase de ce tournoi se déroule au Mexique et a d’ores et déjà vu quelques (mauvaises) “surprises” dès avant la début de la première partie. En effet, l’un des principaux participants -Teimour Radjabov (2729) - a vu son appartement dévasté par un cambriolage et de nombreux effets personnels volés. Les autorités locales n’ayant pas même ouvert un début d’enquête, et les organisateurs n’ayant quant à eux donné aucune suite aux demandes de réparations du joueur azéri, celui-ci a dès lors pris la décision d’annuler sa participation et est rentré chez lui (cf l’article en anglais sur le site de The Week in Chess). Par chance, Vassily Ivantchuk (2750) été présent pour jouer l’open parralèle, et a accepté de remplacer au pied levé Radjabov.

La première ronde a elle aussi apporté une première surprise, et pas des moindres, puisque le tout jeune Magnus Carlsen (2690), sans doute las d’être la cible des autres participants dans les forts derniers tournois fermés, déclarait son début de rebelion et l’emportait sur Alexander Morozevich (2741) et de fort belle manière. Les autres participants, sans doute moins motivés que le jeune norvégien, convenaient plus ou moins rapidement d’un résultat nul.

Les résultats de la ronde 1 en détail :

Vassily Ivanchuk - Peter Leko : ½-½
Veselin Topalov - Vishy Anand : ½-½
Peter Svidler - Levon Aronian : ½-½
Magnus Carlsen - Alex. Morozevich : 1-0

Carlsen,M (2690) - Morozevich,A (2741) [E66]
XXIV SuperGM Morelia/Linares MEX/ESP (1), 17.02.2007

1.d4 Cf6 2.c4

Le côté plaisant chez Magnus, c’est qu’il est capable d’alterner 1.e4 et 1.d4 avec autant de talent.

2…g6

Morozevich est lui aussi un joueur qu’on ne peut qu’admirer. Son style flamboyant fait penser auregretté magicien de Riga : Tal.
Lui aussi est capable de jouer n’importe qu’elle ouverture avec bonheur, et nous gratifie en général que quelques superbes nouvelles idées que seul le cerveau d’un joueur talentueux peut dénicher.

3.g3 Fg7 4.Fg2 0-0 5.Cc3 d6

Nous voici dans une est-indienne, un début moins pratiqué ces derniers temps, en raison de quelques variantes blanches remises à la mode par Kramnik et qui poussèrent Kasparov lui aussi à laisser de côté ce début qu’il affectionnait pourtant beaucoup.

6.Cf3 c5

Pas le coup le plus joué, mais loin d’être douteux. Morozevich veut amener le jeune GMI norvégien sur un terrain moins connu.

7.0-0 Cc6 8.d5 Ca5 9.Cd2 e5

 

Les Noirs vont tenter de jouer à l’aile-dame, avec Tb8, a6 et b5 en correlation avec leur puissant fou g7.

10.b3!

Ce coup peut sembler inquiétant, surtout avec un fou noir en g7, mais les Blancs vont rapidement contester cette longue diagonale avec leur propre fou de cases noires, et mettre leur tour hors d’atteinte par Tb1.

10…Cg4

Commence à dégager la longue diagonale et rend possible l’éventuelle poussée f7-f5.

11.h3 Ch6

Logique… Revenir en f6 serait synonyme d’une simple perte de temps.

12.Cde4!?

Nous sommes à priori “hors théorie” à partir d’ici.
Magnus cherche à prendre un contrôle absolu de la case e4, et laisse à croire qu’il pourrait vouloir diriger son cavalier vers la case e6, comme dans certaines variantes de l’est-indienne.
Mais Magnus, attaquant au style très agressif, a également une autre idée en tête…

12…f6

Pour jouer Cf7, contrôler la case g5 avant de pousser f5 sans permettre Cg5… Morozevich ne se doute à priori pas de ce qui l’attend.

13.Cxd6!?

Si ce sacrifice n’est pas considéré comme bon par les moteurs d’analyse, il ne reste pas simple à contrer.

13…Dxd6 14.Ce4

Chasse la dame noire de son poste de blocus, et prépare la route pour le pion d.

14…Dd8 15.Cxc5

 

Bilan : les Blancs ont deux pions pour la pièce, dont un passé protégé et déjà sur la 6eme rangée. La diagonale du fou g2 dégagée.
Les Noirs ont deux cavalier à la bande, et des pièces collaborant assez mal entre elles.

15…f5

Le russe veut ouvrir la diagonale de son fou g7, et en même temps fermer celle du fou g2.

16.d6

“Un pion passé doit avancer”

16…e4

Le jeu se complique atrocement…

17.d7

Les Blancs récupèrent la pièce et semblent tirer bénéfice de leur idée novatrice…

17…Cf7

17…Fxa1 18.Fxh6 n’est pas bon pour les Noirs.

18.Tb1 De7 19.dxc8D Taxc8 20.Ca4

Les Blancs ont un pion de plus… Nous allons rentrer dans une phase de transformation de l’avantage.

20…Tfd8 21.De1!

21.Dc2?! b5! et les Noirs trouvent du contre jeu.

21…Cc6 22.Cc3

Recyclant ses pièces sur des cases plus prometteuses.

22…Cd4 23.Fb2 b5 24.Cd5 Dd6 25.Fxd4

Impossible de laisser un tel cavalier sur la case d4.

25…Fxd4 26.Td1

 

Il n’en va pas de même pour le cavalier d5, pour le moment difficilement délogeable.

26…Fe5 27.Da5 bxc4 28.Ce3 Dc7 29.Dxc7 Fxc7 30.Cxc4 Ce5 31.Txd8+ Txd8 32.Tc1

 

Les pièces lourdes se sont presque toutes échangées, et la finale se rapproche à grand pas. La majorité blanche sur l’aile-dame risque de peser lourd s’ils parviennent à remettre en jeu leur fou pour l’instant enterré.

32…Cxc4 33.Txc4 Td1+ 34.Ff1

Le russe recherche une finale de pion de couleurs opposées. Dans ce cas, le pion de plus pourrait s’avérer difficilement exploitable.

34…Fd6 35.e3 a5 36.Rg2

 

Le fou blanc va enfin revivre.

36…Rf7 37.Tc2 Re7 38.Fe2 Td5 39.Fc4 Td1 40.g4

Pour affaiblir la base de la chaine de pions noirs et ainsi pouvoir peut-être mieux les attaquer grâce au fou de cases blanches.

40…f4?

Morozevich commet une bourde dans une finale pourtant loin d’être gagnée. 40…Rf6 41.gxf5 Rxf5 avec avantage blanc était sans doute un peu meilleur.

41.exf4 Fxf4 42.Te2

Le pion e4 va tomber…

42…Td4 43.Fd3 Rf6 44.Fxe4 Td2

 

Voilà ce que Morozevich avait calculé… Donner le pion pour forcer le passage en finale de fou de couleurs opposées. Mais le roi blanc va se montrer plus actif que son homologue noir.

45.Txd2 Fxd2 46.Rg3 Fe1 47.Rf3 Fb4 48.h4 h6 49.Re2 Fd6 50.Rd3 Fc5 51.f4 h5 52.g5+

Le pion g6 est fixé et restera une cible pour le fou blanc. En même temps, les pions blancs de l’aile roi sont susceptibles d’être visés par le fou noir. Mais celui-ci va devoir protéger le pion a5 et les Noirs ont maintenant une finale très difficile.

52…Rg7 53.Rc4 Fd6 54.Rb5 Fxf4 55.Rxa5

Magnus a-t-il ici tout calculé ? La course à la dame débute…

55…Fg3 56.Rb5 Fxh4 57.a4 Fxg5 58.a5 Rf6 59.a6 Fe3 60.Rc6

 

Les Noirs sont perdus… Les Blancs vont forcer le sacrifice du fou noir sur le pion a7, et gagneront la course du “second” pion. Leur fou gardant un oeil sur l’important case h1…

60…g5 61.b4! Re5 62.b5!

Une jolie touche finale…

62…Rxe4

Il suffit de compter… Il faut 5 temps pour faire dame aux Noirs, si on compte leur sacrifice de fou sur l’un des pions blancs. Et il faut 4 temps au Blancs pour faire dame si on compte la reprise du fou noir sur b6.

63.b6 g4

 

64.a7!

La gaffe est toujours possible, mais rarement à ce niveau… 64.b7?? Fa7 65.Rc7 g3 66.b8D Fxb8+ 67.Rxb8 g2 68.a7 g1D 69.a8D+ et les Noirs sauvent leur partie, même s’ils risquent fort de voir leur roi sous le coup d’échecs perpétuels.

64…g3 65.a8D Rf3 66.b7 Ff4 67.Df8 Re4 68.De8+

Le pion h5 va tomber. Les Noirs abandonnent.

1-0

Sites officiel :
http://www.marca.com/edicion/marca/ajedrez/es/index.html

et http://www.soloajedrez.com/.
Autres infos sur le tournoi : http://www.ajedrezmorelialinares.org.mx/

Les parties au format PGN

Laisser une réponse