Comme chaque année depuis 1992 se déroule dans le Sud de la France le “Melody Amber”, un tournoi d’échecs réunissant la crème de l’élite mondiale. Ce tournoi diffère des autres grands événements par sa structure : les joueurs s’affrontent à l’aveugle et en partie rapide. Cette année, c’est la ville de Nice qui héberge la compétition qui a débuté depuis maintenant quelques jours.

Topalov, Ivanchuk et Aronian font pour le moment la course en tête, mais seules 4 rondes ont été disputées et rien ne permet de dire qui s’imposera cette année. Rappelons que Vladimir Kramnik, pour le moment 5ème à un point des leaders, reste le recordman des victoires dans ce tournoi. Il s’y est imposé par 6 fois déjà : en 1996, 1998, 1999, 2001, 2004 et 2007.

Je vous propose maintenant une petite partie bien sympathique et surtout spectaculaire, jouée lors de la 4ème ronde en partie rapide. Elle opposait le vieux briscard Vassily Ivanchuk (2751 elo), à l’une des jeunes stars montantes (en compagnie de Magnus Carlsen), Sergey Karjakin (2732).

Ivanchuk,V (2751) - Karjakin,Sergey (2732) [B87]
Amber Rapid Nice FRA (4)
18.03.2008

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6

La Najdorf fétiche du jeune Karjakin…
Côté blanc, Ivanchuk sait jouer et joue à peu près tout ce qui se fait de mieux.
On risque par conséquent, de voir un joli duel dans cette partie rapide.

6.Fc4 e6 7.Fb3 b5 8.Fg5 Fe7 9.Df3 Dc7

Pour pouvoir jouer …Fb7 sur la poussée e5.

10.e5 Fb7 11.exd6 Fxd6

Bilan des courses : les Noirs semblent avoir totalement égalisé. Leur paire de fous joue, ils sont bien développés, possèdent deux colonnes ouverte et semi-ouverte. Les Blancs n’ont plus de pions centraux, mais un jeu de pièces agréable. Ils sont prêts à roquer pour tenter de prendre les Noirs de vitesse. 12.De3 Fxe6 commence à planer… Les Noirs ne peuvent se développer tranquillement. Il leur faut déjà marcher sur le fil du rasoir.

12…Fc5

12…Cbd7!? 13.Cxe6! fxe6 14.Dxe6+ Rd8 15.Fxf6+ gxf6 (15…Cxf6 16.0-0-0 Ce8 17.The1 avec la menace Ce4. Cette variante semble plaisante à jouer côté blanc.) 16.0-0-0 Fe5 17.Cd5 Fxd5 18.Txd5 Te8 19.Dg4! Avec l’idée Thd1 et là aussi beaucoup de compensations pour la pièce de moins chez les Blancs.

13.0-0-0 Cc6

Les Noirs paraissent avoir fait le plus dur ici… Il ne leur reste plus qu’à roquer et ils seront tranquilles.
De plus, le clouage du cavalier d4 semble pénible pour les Blancs…

14.Dxe6+!!

Coup de tonnerre pour Karjakin…
Sur la zone de rediffusion de Playchess, les GM spectateurs n’en croyaient pas leurs yeux.

14…fxe6

La seule façon de rechercher une réfutation.

15.Cxe6

La dame noire est attaquée et doit bouger, mais pour aller où ? Le roi noir semble maintenant bien exposé au centre, alors que les pièces blanches sont prêtes pour intervenir.

15…De5

15…De7 un coup difficile à jouer, puisqu’après 16.The1 les Noirs doivent presque déjà rendre la dame pour survivre. 16…Dxe6
a) 16…h6?! 17.Fxf6 gxf6 18.Cd5±;
b) 16…Fb4 17.Cxg7+ Rf8 18.Ce6+ Rf7 (18…Re8? 19.Cc7++-) 19.Cf4+ Rg7 20.Fxf6+! Dxf6 21.Ch5+ Rg6 22.Cxf6 Fxc3 23.bxc3 Rxf6 24.Td6+!+- et les Blancs gagnent !;
c) 16…Cd4 17.Cxc5 Cxb3+ 18.axb3 Fc6 19.Txe7+ Rxe7 20.Fxf6+ gxf6 (20…Rxf6? 21.Td6++-) 21.Cd5+ Fxd5 22.Txd5 Thd8 23.Th5! Th8 24.b4 Avec deux pions pour la qualité, et beaucoup de pions faibles côté noir.
Le cavalier c5 est magnifique…; 17.Txe6+ Ce7 18.Fxf6 gxf6 19.Fd5! Fxd5 20.Cxd5 Td8 21.Cxe7 Txd1+ 22.Rxd1 Fxe7 23.Txa6 Et les Blancs ont trois pions pour la pièce.

16.Cxg7+

16.The1!?

16…Rf8 17.Ce6+ Rf7 18.The1

Les menaces blanches sont nombreuses, et il est difficile de trouver son chemin pour les Noirs, dans cet imbroglio de variantes et sous-variantes tactiques.

18…Dxe1

18…Dxh2!? 19.Cxc5+ Rg6 20.Fxf6 The8 (20…Rxf6? 21.Te6+ Rf5 22.Td5+ Rg4 23.Te4+ Df4+ 24.Txf4+ Rxf4 25.Ce6+ Rg4 26.Tg5+ Rh4 27.Ce2 et le roi noir est dans la nasse.) 21.C3e4! Et toutes les pièces blanches sont dépêchées à l’assault du roi noir.
La menace Td6 est assez méchante…

19.Cxc5+ Rg6 20.Txe1 Rxg5 21.Cxb7

Les Blancs obtiennent F et 3 pions pour la tour, et un roi noir exposé.
La partie va maintenant entrer dans sa phase de conversion technique.

21…Cd4 22.Cd6 Thf8 23.f3 b4 24.Cce4+ Cxe4 25.Txe4 Cxb3+ 26.axb3

Karjakin a limité les dégats en zeitnot, et il obtient une finale avec 2T contre T+C et pions. Mais les pions noirs restants sont difficiles à défendre. Il va donc chercher à les échanger…

26…a5 27.Tg4+ Rf6 28.Ce4+ Re5 29.Th4

Visant l’une des faiblesses noires : le pion h.

29…a4?!

29…Ta7 était peut-être un peu meilleur.

30.bxa4 Txa4 31.Cc5 Ta1+ 32.Rd2 Tg8 33.g3 Tf1 34.Re2 Tb1 35.Txb4

C’est déjà presque “game over”, puisque Ivanchuk a accru sont avantage à 4 pions pour la qualité.

35…Rd5 36.Ce4 Rc6 37.h4 Th1 38.Tc4+ Rb6 39.b4

Mobilise ses pions passés.

39…Td8 40.Tc5 Ta8 41.c3 Ta2+ 42.Re3 Te1+ 43.Rf4 Tf1

Je pense que le jeune Karjakin continue ici par “inertie”, car il est évident qu’il ne peut sauver cette partie.

44.Th5 Ta8 45.Th6+ Rb5 46.Cd6+ Ra4 47.Txh7 Rb3 48.Tc7 Td8 49.Cf5

5 pions pour la qualité, c’en est trop et le jeune Karjakin jette l’éponge.

1-0

Les commentaires sont fermés.