Le Blog

1961… Fischer, alors âgé d’à peine 18 ans, participe à un fort tournoi européen - à Bled en Yougoslavie plus précisement - qui célèbre le 30ème anniversaire d’un grand tournoi joué en 1931 et où l’élite mondial s’était réunie. La jeune star des échecs américains partage la vedette avec une autre star du moment, le soviétique Mikhail Tal. Mais le russe a alors une belle longueur d’avance, puisqu’il a déjà conquis le titre mondial en 1960, à l’âge de 23 ans, devant un Botvinnik fatigué qui pourtant prendra sa revanche dès leur match retour de 1961. Pour Tal, la mission est claire : il doit reprendre confiance avec ce tournoi… Pour Fischer, il s’agit là de montrer qu’il faudra désormais compter avec lui au sein de l’élite mondiale. Un autre participant notoire et pourtant bien moins connu, éclipsé sans doute par la domination des météores de l’époque, n’est autre que le champion du monde junior en titre (20 ans) : le yougoslave Bruno Parma.

Ce tournoi donnera lieu à une course poursuite entre Fischer et Tal, et sur laquelle je reviendrai par la suite, en le commentant ronde
après ronde, histoire de vous faire revivre ces grands événements du passé que l’on oublie pourtant trop facilement.

En attendant, je m’arrêterai aujourd’hui à une partie opposant Fischer au redoutable Efim Geller, autre pointure soviétique de l’époque, qu’il rencontrait d’ailleurs pour la première fois. Sans doute un peu trop sûr de lui, le russe encaisse ici une sévère défaite qui lui dictera la marche à suivre dans ses futures confrontations contre l’américain et que l’on peut résumer ainsi : “ne plus jouer 1…e5 avec les Noirs”.

Lire la suite de l’article »